Outils pour utilisateurs

Outils du site


linux:mount

Montage des systèmes de fichiers

Pour utiliser un système de fichiers, il faut le monter dans l'arborescence Linux. On peut alors le faire de deux manières : soit manuellement avec la commande mount, soit de manière automatique en utilisant le fichier /etc/fstab


Montage manuel : mount

Pour effectuer un montage manuel, on utilise la commande mount. Cette commande nécessite de préciser deux choses : la partition à monter, et le point de montage. En principe, Linux devrait détecter automatiquement le système de fichiers que l'on veut monter. Si ce n'est pas le cas, on peut utiliser -t pour préciser le type lors du montage. Voici deux exemples de montage :

mount /dev/sdc1 /mnt/disk1
mount -t ext3 /dev/sdb1 /mnt/mondisk


Pour démonter un système de fichiers, on utilise la commande umount, de la manière suivante :

umount /mnt/disk1
umount /mnt/mondisk


Montage automatique : fstab

Le fichier /etc/fstab permet de monter automatiquement des systèmes de fichiers au démarrage du système. Chaque ligne du fichier correspond à un montage.

6 champs sont nécessaires pour remplir une ligne du fichier fstab

  • nom du périphérique (ou son label)
  • point de montage
  • type de système de fichiers
  • options de montage (séparées par des virgules)
  • option de sauvegarde
  • option de vérification du système de fichiers

Voici un exemple de ligne du fichier fstab

/dev/sda2	/home	ext3	defaults 	0	1


Options de montage

Le 4ème champ d'une ligne fstab concerne les options de montage. Il s'agit des options de la commande mount. Ainsi par exemple cela permet de définir si le montage sera fait en lecture seule, ou en lecture écriture etc…

Parmi les options les plus utilisées on trouve :

  • rw ou ro –> montage en lecture/écriture ou en lecture seule
  • exec ou noexec –> permet ou non l’exécution de fichiers binaires
  • user ou nouser –> permet ou non à un utilisateur non root de monter le système de fichiers
  • async –> toutes les entrées/sorties sur le système de fichiers seront asynchrones
  • usrquota –> permet d'activer les quotas
  • discard –> permet d'activer le TRIM automatique pour les SSD
  • noatime –> désactiver les infos de dernier accès (utile pour les SSD)


Parfois, on trouve l'options defaults. Cela corespond aux options suivantes : rw,suid,dev,exec,auto,nouser et async


Option de sauvegarde

Le 5ème champ correspond à l'option de sauvegarde. Cette option est utilisée par l'utilitaire dump. Elle indique si le système de fichiers est à sauvegarder. En pratique c'est peu utilisé, et donc quasiment toujours à 0.


Option de vérification de système de fichiers

Le 6ème champ correspond à l'ordre de vérification de système de fichiers. Cette option est utilisée par l'utilitaire fsck. Le système racine doit avoir la valeur 1, tandis que les autres systèmes doivent avoir la valeur 2 (ils seront alors vérifiés à la suite). Il est également possible de mettre 0. Le système de fichiers ne sera alors pas vérifié.


linux/mount.txt · Dernière modification: 2018/04/09 05:01 (modification externe)